Chargement...
 

Browsing Image: Helleborus foetidus L.



Nom de l'image:Helleborus foetidus L.
Créé:Dimanche 11 avril 2010 13:00:04
pixel image:800x600
échelleImage:Taille originale
Visites:4877
Description:Helleborus foetidus L. Ranunculaceae Situation : Parcelle N7 Hellébore fétide ou ellébore fétide, pied de Griffon, rose de serpent, patte d'ours, mords-cheval, herbe printanière, favalau Deutsch : Bärenfuß, Laüsekraut, Nieswurz, Stinkende Nieswurz. Engl.: stinking hellebore Étymologie du nom du genre : Helleborus existe déjà en latin classique, parfois sous la forme Helleborum. Il provient d'un emprunt au grec Helleboros, qui désignait vraisemblablement Helleborus orientalis Lamarck, qui pousse en Grèce et en Turquie. Pouvant atteindre une cinquantaine de centimètres de hauteur, l'Ellébore fétide est une plante herbacée, glabre, glanduleuse dans le haut, à la tige robuste et feuillée ; elle dégage une odeur désagréable. Ses feuilles, toutes caulinaires, sont persistantes. Les inférieures et moyennes sont vert foncé, coriaces, pétiolées, alternes, palmées, avec des segments étroitement lancéolés et dentés, dont le nombre varie généralement entre cinq et douze. Les fleurs, assez nombreuses, naissent à l'extrémité de pédoncules portant également les feuilles supérieures de couleur vert clair, entières et réduites à des bractées ; peu ouvertes, elles sont constituées de cinq sépales pétaloïdes d'un vert jaunâtre semblable à celui des bractées, finement nervurés, formant une cloche inclinée vers le bas, dont la bordure inférieure est soulignée d'une fine bordure pourpre. Leurs pétales sont réduits à des nectaires. Elles s'épanouissent généralement du mois de janvier au mois d'avril, et il n'est pas rare d'en voir recouvertes de neige ou de glace. Elles donnent naissance à des fruits folliculés, généralement au nombre de trois, contenant des graines nombreuses. Toutes les plantes appartenant à ce genre contiennent des substances toxiques. Dans l'Antiquité, on leur attribuait des propriétés extraordinaires, celle par exemple de guérir la folie. Rappelons que le lièvre de La Fontaine conseille à sa commère la tortue de se « purger avec quatre grains d'ellébore », ce qui est une façon plaisante de la traiter de folle. (CRDP d'Alsace-Hubert Laroche)
Auteur:Jean-Marie Weber


Include the image in a tiki page using the following syntax:
{img id=1559}
Pour inclure l'image dans une page HTML:
<img src="http://jardin-botanique-saverne.org/show_image.php?id=1559" />
To link to this page from another tiki page:
[tiki-browse_image.php?imageId=1559]