Chargement...
 

Browsing Image: Gingko biloba L.

Image


Nom de l'image:Gingko biloba L.
Créé:Jeudi 15 septembre 2011 09:54:35
pixel image:600x799
échelleImage:Taille originale
Visites:3529
Description:XX-0-STR-2013609 XX-0-STR-2013610 Ginkgo biloba L. Ginkgoaceae Gymnospermes Situation : Parking en face du jardin Origine : Chine Arbre aux 40 écus Deutsch : Ginkgobaum, Silberfrucht Engl. : Maidenhair Tree Le Ginkgo biloba L. est le seul représentant d'un ordre très répandu à l'ère secondaire (200 millions d'années). Il est considéré comme un fossile vivant, qui a été préservé de la disparition, entre autre, par les Chinois qui le considéraient comme un arbre sacré ; introduit et cultivé au Japon vers l'an 400 à 700. Le médecin allemand Engelbert KAEMPFER fit connaître le Ginkgo à l'occident, lors de son voyage au Japon vers 1690, dans ses récits « Amoenitatibus exoticis » publiés en 1712 Arbre pouvant dépasser 30 mètres de haut. Cime de forme pyramidale, à branches alternes disposées horizontalement ou pendantes. Écorce pailleuse, devenant râpeuse et trouée avec l'âge. Deux sortes de rameaux : longs, stériles à feuilles alternes, et courts, fertiles à feuilles en bouquet. Sur de très vieux arbres (200 ans et plus) il se forme parfois des excroissances, sur le tronc et les vieilles branches, qui ressemblent à des racines aériennes ; on les appelle « chichis » ou madrures cylindriques. Feuille la plus caractéristique.Forme d' éventail, ou patte de canard ou semblable à la feuille de Capillaire (Adiantus capillaris veneris). Pétiolée, triangulaire , divisée en deux lobes (biloba) par une échancrure, les nervures divisées dichotomiquement. Les feuilles du jeune G. sont en général fendues au milieu de haut en bas, celles du G. âgé sont entières . Le Ginkgo est donc une Gymnosperme à feuilles, ce qui est unique, de plus ces feuilles sont caduques, et prennent une teinte jaune en automne .Arbre dioïque(pieds mâles et femelles séparés) ; les fleurs mâles groupées en chatons, les fleurs femelles dans des bourgeons à écailles, une seule à la fois. Fécondation tout à fait particulière : le pollen est transporté par le vent sur les ovules. Le grain de pollen se fixe au nucelle et commence à germer, tandis que l'ovule mûrit, grossit et tombe de l'arbre ; et ce n'est souvent qu'au bout de plusieurs mois, et à terre, que se fait la fécondation par des anthérozoïdes nageurs à cils vibratiles (comme les spermatozoïdes humains). Le Ginkgo partage cette particularité avec les Cycadales. Les ovules mûrs de Ginkgo (désignés à tort comme fruits) sont jaunes et ronds comme des mirabelles, d'un diamètre de 2,5 à 3 cm. L'ovule possède une première enveloppe pulpeuse jaune qui dégage une odeur nauséabonde et un endocarpe dur recouvert d'une peau mince rougeâtre. (Marc JOLY :LE GINKGO BILOBA, Bulletin 1984, page 13 et suiv.)Voir dans 'Archives des bulletins.
Auteur:Jean-Marie Weber


Include the image in a tiki page using the following syntax:
{img id=4180}
Pour inclure l'image dans une page HTML:
<img src="http://jardin-botanique-saverne.org/show_image.php?id=4180" />
To link to this page from another tiki page:
[tiki-browse_image.php?imageId=4180]